Artcertificate | Editez vous-même vos certificats d'authenticité

L'Heure du dodo

Numéro de Certificat : 20171219110431


Année : 2017
Format : 80x60
Support : Papier
Technique : Photographie montage
Numéro du tirage : 1/1

Jean-Marie GITARD

Artcertificate | Editez vous-même vos certificats d'authenticité
Dans les années 80, j’ai fait un cycle secondaire (classe de seconde, première et terminale) appelé A7. Les études étaient orientées vers l’histoire de l’Art et le Dessin. C’était au lycée Mas de Tesse à Montpellier. J’ai fait quelques expositions pour artistes amateurs à Frontignan, la ville où j’habitais avant. Ces expositions regroupaient tous les modes d’expression. J’ai concouru en peinture et sculpture et j’ai obtenu quelques prix. Récemment, j’ai été sélectionné pour une exposition à l’Arsenale de Venise (Arte Laguna Prize) qui aura lieu entre le 17 Mars et le 8 avril. Je concours dans la catégorie Digital Graphic. Publications Une de mes œuvres « The Dice » est publié dans le catalogue de l’exposition « Arte Laguna International art Contest édition 2018 » de Venise comportant les 114 œuvres des finalistes. Je serai également présent dans le magazine bimensuel « Art Majeur Occitanie » (numéro de Mai/Juin) qui sort en librairie et sur un catalogue d’un Salon d’art Contemporain (Point Art Design et création) qui aura lieu à Paris-Bastille du 7 au 10 Juin 2018. Démarche artistique Je ne fais pas dans l’art décoratif. Je ne propose pas de belles surfaces colorées, de jolis pots de fleurs ou de ravissants paysages. Vous l’aurez compris, je ne fais pas dans l’esthétisme et je ne recherche pas vraiment l’académisme et le conformisme. Pour ma part, l’Art pictural ne doit pas se résumer pas à l’habillage ou la décoration d’un mur… Il ne doit pas non plus n’être que provocation! Je suis attiré par l’insolite, l’étrange, le bizarre et le non-sens. « Mr Strange » est mon pseudonyme artistique. J’espère proposer une vision originale. Donner un avis. Mais pas un avis tranché… Je suis également très versatile. Je peux être fier d’une œuvre aujourd’hui et la détruire le lendemain. Mais la seule chose dont je sois sûr, c’est que j’ai soif de création. D’ailleurs, j’ai toujours crée! Beaucoup de dessins dans ma prime jeunesse. Des visages émaciés, jamais de corps. De la poésie entre 8 et 12 ans. De la poésie sans rime. De la BD entre 13 et 16 ans avec la création d’un personnage que j’ai appelé « Goulp ». Ambiance « Shadoks ». De la peinture à l’huile (plutôt surréaliste) et de la sculpture (style Dirosa et Combas) entre 20 et 30 ans. J’ai même crée des jeux de société… qui n’ont pas marché! Puis un long moment sans création mis à part dans mon travail où j’ai toujours, je le pense, innové. Il y a environ 5 ans, le volcan créatif s’est réveillé. Il a recommencé à éructer et à bouillonner. Je me suis lancé dans la « spicture ». Un mot que j’ai inventé et qui décrivait ce que je faisais. Un mix entre peinture et sculpture. De la peinture en relief à l’aide d’argile et d’acrylique. Là, depuis 2 ans, je fais de la Photomanipulation (collage numérique). Je m’éclate car je ne suis plus limité par la technique. Je travaille sur des images que je collecte sur le net. Mon « kif », c’est le mixage de ces images diverses et variées qui n’ont apparemment aucun lien entre elles. Et qui finalement, une fois associées, créent une nouvelle réalité et ouvrent de nouvelles portes. En fait, ce qui me plait dans ce procédé, c’est l’inépuisable liberté de création qu’il procure. Même si je travaille sur des images (photographies), je me sens plus proche du peintre que du photographe. Subtiliser et immortaliser un instant n’est pas mon propos. Je ne suis pas dans la spontanéité. Je peux passer plusieurs journées à réaliser une œuvre. Et, j’y reviens sans cesse… Finalement une œuvre n’est jamais définitive ! Mais le résultat n’est, je crois, pas un fouillis car j’aime le réalisme dans la présentation ou la représentation. Je distords donc la réalité et j’en fais (je le dis modestement) de la surréalité. Je me réfère aussi souvent au 7ième art. Art que j’apprécie parce qu’il est une fenêtre que je trouve magique. Modestement, j’espère proposer une réflexion ou une interrogation sur le monde qui nous entoure. Edward Hopper, Giorgio de Chirico, Grant Wood, Maurizio Cattelan, René Magritte, Ron Mueck sont des références.

Partager cette page :
Facebook Twitter Google Plus email